Menu

VIDEOFORMES 2018

Commissariat Majid Seddati (FIAV) et Gabriel Soucheyre Directeur de VIDEOFORMES

Amnesia / Gala Shiyan / Russie / 2016 / 1’

Deux mots sur la poésie moderne. Le jeune poète pour la première fois lors d’une soirée de poésie, il a décidé de présenter son travail à la cour des collègues. Sur scène, l’enthousiasme du poète oublie le texte de son poème.
Two words about modern poetry. The young poet for the first time at a poetry evening he decided to present his work to colleagues court. On stage, the poet excitement forgets the text of his poem.

Elastic Recurrence / Johan Rijpma / Pays-Bas / 2017 / 2’

From all directions gravity pulls on the shards of a breaking dinner plate. While the pieces of the plate expand into space, elastic strings try to pull them back together. Even though the expansion appears to be never ending, the new connections see.

Du côté de la réalité immédiate / Pierre Villemin / France / 2017 / 30’

A partir d’extraits de textes de penseurs, philosophes, biologistes, politiques, journalistes, romanciers, et des conférences, entretiens, discours, ce film «coup de gueule» énonce une certaine forme de notre société devenue complexe, entre faux progrès technologique, à la propagande, à la dépendance, au marketing et à une montée subite ...
Extracts of texts, conferences, interviews, speech... this movie «fit of bad temper» expresses a certain form of our society became complex, between false technological progress, to propaganda, to addiction, to marketing and to a surge...

Sans toi(t) / Franck OddozMazet / France / 2016 / 10’

Portraits de sans abris à partir des textes tirés de l’ouvrage «L’être ange monde». Les textes sont de Tolten, psychologue, auteur et slameur, qui participe à la lecture avec Bernard Meulien. Expérimentation visuelle et sonore.
Portraits of homeless people.

Suburbia #firing / Pierre Laurent / France / 2016 / 1’58

Nous parlerons ici, de choses sans importance : D’architecture au strict quotidien...
We will talk here about things of no importance : From everyday life architecture...

Asb´´اسب / Faezeh Nikoozad / Iran / 2017 / 7’53

On voit une jeune fille courir, tenant une voile au-dessous de sa tête. Elle est la fille, témoin de la disparition de son père, en attente de sa mère. Sa réaction s’emballe comme l’enfuie des chevaux sauvages. A woman stands at a window, looking outside. We see a young girl running, holding a veil held above her head.She is the daughter, a witness to her father’s disappearance and her mother’s waiting. Her reaction is run away like wild horses...

Women must be beautiful, women must be hidden
Vidéo (performance), son, en boucle, Parya Vatankhah, 2017, Iran, 5’

Au cours de cette performance, dans un acte de répétition, je mets et remets le voile. Le rythme s’accélère progressivement, à tel point qu’il en devient un geste violent et bouleversant. Ce geste répétitif est un mélange de souvenirs et de souffrances qui m’ont accompagnés depuis mes 7 ans. Les voix que l’on entend dans cette vidéo sont celles des femmes manifestant contre le port obligatoire du Hijab et pour l’égalité des droits les 8, 9, 10, 11 et 12 mars 1979, tout de suite après la révolution qui a transformé le pays en république islamique.
A la fin de la vidéo c’est le cri des femmes dans la rue,arrêtées et menottées par la police, lors d’une manifestation en 2016, plus de 38 ans après la révolution Iranienne.